portrait-laurence-leblancLaurence Leblanc, artiste française, est née le 6 juin 1967 à Paris où elle vit et travaille.

Elle commence très jeune son parcours artistique en prenant des cours de dessin à l’Ecole Martenot ainsi qu’une formation à la gravure aux Arts décoratifs du Louvre.

« Chacun doit raconter quelque chose que personne d‘autre ne peut raconter » Wim Wenders. Avec cet esprit, sa photographie a commencé avec un dialogue avec la musique et tout particulièrement avec Peter Gabriel. Montrer autrement. Elle partira sur la tournée Secret World Tour dans les années 90 sillonnera une partie du monde et collaborera avec le label Real World pendant deux ans.
Elle est remarquée en 1999 et Régis Durand, critique d’art et commissaire d’exposition dira : « Il règne dans ces photographies, ce qu’on pourrait appeler une sorte de fantastique familier, un mélange de poésie ordinaire et d’étrangeté. »
Chez elle l’acte de création, quel que soit le médium se construit par imprégnation du sujet et de son environnement et l’épreuve qui en résulte est le fruit d’une élaboration minutieusement construite.
Évoquant certains de ses portraits le réalisateur cambodgien Rithy Panh écrit : « Ses images ressemblent à des âmes… Le flou n’est pas flou, le grain n’est pas grain, la vie n’est pas exactement la vie, ce n’est pas la mort et j’aime qu’on m’emmène sur cette petite bande de territoire. »

 

Lauréate en 2000 de la Villa Médicis Hors–Les–Murs pour son projet au Cambodge, elle reçoit de nombreux prix dont celui de la Fondation HSBC pour la Photographie en 2003. Son premier livre Rithy, Chéa, Kim Sour et les autres est édité à cette occasion. Peter Gabriel écrira la préface: « Laurence a continué en explorant de nouveaux horizons dans son travail et je l’ai vue devenir une artiste exceptionnelle. ».
En 2009 paraît Seul l’air toujours chez Actes Sud. Ce travail « autour de L’Afrique » sera exposé à cette occasion aux 40ème Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles.
Puis naturellement elle étend ses domaines d’expérimentation et répond à la proposition de Frank Smith ; producteur de radio, écrivain et vidéaste ; pour réaliser une pièce sonore de 53 minutes pour L’ Atelier de Création Radiophonique, diffusée sur France Culture en juillet 2008. Elle a également participé à « Parfois je pense parfois je ne pense pas » au Domaine de Chamarande un plateau portatif et collectif proposé par Frank Smith dans le cadre de l’exposition « Milieux » en 2013.
Laurence écrit produit et réalise Bulles de silence un film de 19 minutes, présenté et projeté pour la première fois au Musée Niépce à l’occasion de la Nuit des Musées le 16 mai 2015.

En 2016, le Prix Niépce, considéré comme le « Goncourt de la photographie », lui a été décerné.

Représentée par la Galerie Claude Samuel en 1999 puis par la Galerie VU’ de 2001 à 2015 elle est présente régulièrement sur les foires : Art Paris, Artgenève, Paris Photo depuis 1998.
Laurence Leblanc, poursuit dans une silencieuse solitude une œuvre qui s’installe durablement dans le champ de la création contemporaine, elle fait du temps de l’observation et de la maturation un allié sûr.
Ses œuvres font parties des collections publiques du Fonds National d’Art Contemporain, du Musée Nicéphore Niépce, de la Bibliothèque Nationale de France, de la Fondation HSBC pour la Photographie ainsi que dans de nombreuses collections particulières comme celle de Marin Karmitz.

source & copyright: www.laurenceleblanc.com 

 

EXPOSITIONS (sélection)

2016 : Roosboom, Galerie Umcebo
Objet dʼartiste : Dʼargile, présenté à Paris Photo, édition limitée en 15 exemplaires Lʼœil de lʼexpert, commissaire François Cheval, Musée Niépce, France

Cnap !, Ministère de la Culture et de la Communication, commissaire Pascal Beausse

2015 : Tous azimuths, Musée Niépce, commissaire François Cheval, Chalon-sur-Saône, France

2014 : H2M – Hôtel Marron de Meillonnas, commissaire François Cheval, Espace d’Art Contemporain, Bourg-en-Bresse

2010 : Seul l’air, Artgenève, Geneva, Suisse

2009 : Human conditions, ordinary pain, commissaire Simon Njami, Noorderlicht, Holland, Seul l’air, 40 Rencontres internationales de la Photographie, Arles, France

Great Expectations-Contempary photography looks at today’s Bitter Year, commissaire Paul di Felice, Casino Luxembourg, Luxembourg

2008 : Musée National, Phnom-Penh, Cambodia

La Grande Traversée, Œuvres du Fonds national dʼart contemporain, commissaire Agnès de Gouvion Saint- Cyr and Carl Johnson, Québec, Canada

2007 : To live till death is not easy, Galerie VUʼ, Paris, France

Pierre Bergé & associés, Photographie Moderne et Contemporaine, Bruxelles, Belgique 2004 : Fondation HSBC pour la Photographie, Galerie Le Réverbère, Lyon, France Fondation HSBC pour la Photographie, Arsenal, Metz, France

Fondation HSBC pour la Photographie, Espace Croisé, Roubaix, France

2003 : Fondation HSBC pour la Photographie, Galerie Baudoin Lebon, Paris, France Made in Paris, Photographer’s Gallery, London

2001 : Rencontres internationales de la Photographie, Arles, France Trois révélations, Galerie VUʼ, Paris, France

1998 : Mois de la Photo, D’enfants, Galerie Claude Samuel, Paris Paris photo, Carrousel du Louvre, Galerie Claude Samuel, Paris

PRIX (sélection)

2016 : Lauréat du Prix Niépce

2006 : Selectionnée pour la première édition du Prix photo du Jeu de Paume

2003 : Prix de la Fondation HSBC

2000 : Lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs pour le Cambodge

COLLECTIONS

Musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-Saône, France Fonds National d’Art Contemporain, France Bibliothèque Nationale de France

Fondation HSBC pour la Photographie Institut Français du Cambodge

Bophana Audiovisual Ressource Centers, Phnom Penh, Cambodge

& Collections particulières

LIVRES (sélection)

2010 : Traverses, La collection de Marin Karmitz, Actes-Sud, France

2009 : Seul l’air, texte de Simon Njami, Actes-Sud, France

2006 : Photo Poche, Galerie VUʼ, texte de Christian Caujolle

2003 : Rithy, Chéa, Kim Sour et les autres, texte de Rithy Pahn, Actes-Sud

1999 : Rencontres n°1 Cnp, texte de Régis Durand