Beatriz Forti et la Galerie Umcebo présentent « Experiencities: Brésil – France » du jeudi 12 janvier 2017 au Vendredi 17 février 2017. L’exposition regroupera les œuvres de 5 artistes,

Lucia Guyanes | Marc Dumas | Raphaëlle Faure-Vincent | Swann Devlin | Ulysses Boscolo, deux brésiliens ayant travaillé en France et trois français ayant produit au Brésil. Ils partagent la volonté qu’ils ont eue de quitter leur ville de résidence pour en découvrir une autre, Sao Paulo, Rio de Janeiro ou Paris. Ils étaient motivés par la nouveauté, l’inconnu, dans le but de vivre une expérience complète et de pouvoir créer librement, sous l’influence de nouvelles cultures.

Chaque artiste invité a développé des techniques et approches propres, mais tous ont admis avoir été fortement influencés par les environnements étrangers. Leurs œuvres fourmillent de références à leur nouvelle ville, vie, aux nouvelles rencontres, et aux nouvelles traditions.

Brésil – France: deux pays représentés à travers l’origine de ces artistes provenant de métropoles différentes. Leurs regards sur les aspects urbains de ces villes créatives, effervescentes et culturellement riches alimentent notre curiosité. Vous êtes invités à expérimenter leurs sensations et leurs créations sur ces localités qu’ils ont choisi de découvrir.

Cette page est disponible en Portugais sur ce lien

 

LUCIA GUANAES

Lucia Guanaes est née à São Paulo, Brésil. Suite au coup d’état de 1964 qui instaure une dictature militaire dans le pays, son père doit s’exiler en France, tandis que sa famille reste au Brésil. À 22 ans, après une expérience de trois ans en tant que maquettiste dans un grand quotidien de São Paulo et deux années à la Faculté de Communication de l’Université de São Paulo, Lucia quitte le Brésil pour s’installer en France.

En 1983, elle obtient le diplôme de École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs en communication visuelle, et crée avec son ami et complice Marc Dumas, l’atelier de design graphique Tout pour Plaire.
Spécialisé dans la communication culturelle, l’atelier va réaliser des affiches, catalogues, brochures et livres pour un grand nombre de théâtres, musées, centres culturels, festivals et maisons d’éditions.

Dès sa sortie de l’École des Arts Décoratifs, Lucia se dédie à la photographie de manière assidue et passionnée. En 1986, elle retourne au Brésil après presque 10 ans d’absence et réalise Brasil-Brésil, parcours personnel en noir et blanc publié en 1989 aux Editions Marval. Entre 1996 et 1999, elle réalise sur le centre historique de Salvador le CD-Rom Au cœur de Bahia, qui reçoit en 2000 le Grand prix Möbius Amérique latine et le Prix spécial du jury au Prix Möbius International.

Gardant un pied au Brésil, Lucia réalise ensuite Transfigurations, sur le phénomène du travestissement dans le carnaval de Bahia, Paranapiacaba sur le village de même nom, Frontières de la mer sur l’espace urbain dans les villes du littoral et Popular sur les différents visages de la culture populaire brésilienne. En 2013, elle publie en collaboration avec Marc Dumas le livre São Paulo de toutes les ombres qui réunit des images prises de la fenêtre de 11 hôtels du centre-ville de São Paulo.

lucia-guanaes-photo-sao-paulo-de-todas-as-sombras-bresil

 

MARC DUMAS

Marc Dumas réside depuis 1977 à Paris où il s’est formé en communication visuelle à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. En 1977 il rencontre la brésilienne Lucia Guanaes et effectue avec elle son premier voyage au Brésil, à l’occasion duquel il visite São Paulo, Rio, Salvador, les villes coloniales de Minas Gerais, Brasilia, Fortaleza, Recife et Belém.

En 1981, à sa sortie de l’école, il intègre le célèbre collectif Grapus qu’il quitte en 1983 pour créer l’atelier Tout pour Plaire. Spécialisé dans la

communication culturelle, l’atelier collabore depuis lors avec les plus prestigieuses institutions françaises : le ministère de la Culture, le Centre Georges Pompidou, le Parc de la Villette, la Cité de la Musique et le Centre des Monuments Nationaux, entre autres.

Tout pour plaire a reçu, en 1991, le Grand Prix de l’Affiche du Festival des Médias Locaux ; en 1994, le Grand Prix de l’Affiche Culturelle de la Bibliothèque Nationale ; et, en 2000, le Prix spécial du jury au Prix Möbius International pour la réalisation du CD-Rom Au cœur de Bahia.

Graphiste, illustrateur et concepteur multimédia, Marc Dumas poursuit en parallèle une activité photographique et plastique. Dernièrement on lui doit Voyage autour de ma table, série présentant les objets de son environnement proche dont la portée symbolique exprime son rapport au monde ; les séries Porto da Barra où, en direct de « la plage de ville la plus exceptionnelle du Brésil », il étudie l’horizon, les habitués et les mouvements de la mer ; Cargos et Ikaros réalisées à Salvador ; et finalement São Paulo de toutes les ombres réalisée en collaboration avec Lucia Guanaes et Diógenes Moura.

Depuis 2001, Salvador de Bahia est son deuxième domicile.

 

RAPHAELLE FAURE-VINCENT

Raphaëlle Faure-Vincent est née à Viriat, en France, en 1986.

Elle réussit son diplôme à l’Ecole des Beaux- Arts d’Annecy, France et elle obtient sa licence en 2007 et le diplôme DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) dans la même école en 2009.
En 2008, remporte une bourse (Explora: bourse régionale) pour entreprendre un stage à l’étranger.
Le pays choisi est le Brésil et c’est là que l’artiste tombe amoureuse de sa culture, sa musique, son ambiance et surtout de la ville de São Paulo. Elle se rend compte que cette ville a beaucoup de similitudes et de synergies avec le travail qu’elle développe sur l’art urbain et la transformation de l’espace public. Quelques temps plus tard, elle fait une résidence à la Fondation Armando Alvares Penteado et plusieurs expositions dans des ateliers et des galeries. Elle commence alors à sentir qu’elle a beaucoup de possibilités à São Paulo, et décide d’y rester à partir de 2010. Elle est aujourd’hui membre de l’Atelier Piratininga.

Elle propose une observation poétique, ludique et en même temps critique de la ville, en utilisant des matériaux trouvés dans les rues. Elle cherche à utiliser l’espace public comme un laboratoire, à la fois esthétique, poétique et politique.

 

raphaelle-faure-vincent

 

SWANN DEVLIN

Swann Devlin est un artiste franco-caribéen né au Brésil. Après une enfance entre le Brésil, Haïti et la Martinique, sa trajectoire passera par Paris et le cinéma du réel, par le biais de réalisations propres, des études ou de publications dans des revues et journaux nationaux. À travers la tradition française du documentaire de création, il découvre de nombreuses possibilités créatives utilisant écrit, vidéo, peinture et photographie. Trajectoire faite de multiples allers retours entre différents mondes les dernières années se sont déroulées entre la Nouvelle Orléans, Buenos Aires, São Paulo, et Rio de Janeiro.

Il a ainsi interprété un docteur fou dans le théâtre de la Nouvelle Orléans, mais y a aussi enseigné le français et la culture française, et réalisé en parallèle une immersion dans la culture des Indiens Mardi Gras de la Nouvelle Orléans Post-Katrina. La tentation et le processus sont toujours d’être entre le local et le social, entre l’artistique et le pédagogique, entre la poétique et le politique.

Avec la performance Go Down Moses, l’intimité et la danse prennent plus de pouvoir, surtout avec l’influence croisée de Pina Bausch et Walt Whitman dans le texte, dans un univers d’archipel et d’îles isolées. Qu’elles soient plus intimes à l’auteur, comme les îles Atlantiques, ou plus lointaines comme celles du Pacifique, l’archipel est toujours présent dans les propositions artistiques. Voix en différentes langues, images originales, textes d’auteur, musiques «live» en relation intime, c’est une combinaison entre théâtre documentaire et photo performance que l’artiste cherche à poursuivre et à réinventer.

swan-delvin

 

ULYSSES BOSCOLO

Ulysses Boscolo de Paula est né à São Paulo en 1977. Il a étudié les beaux-arts à FAAP (1996/1999). Il a suivi le programme de master en Poétique visuelle à l’Université de São Paulo (USP), jusqu’à la fin 2012. Amoureux des livres d’art et de leurs développements dans l’art contemporain, sa thèse traite de l’illustration directe et simple (en utilisant le langage graphique de la xylographie) sous la forme d’un album (à petite échelle) rempli d’images de nature

et du temps, réalisées en feuilles de papier japonais, certaines colorées à la main. Il travaille principalement la peinture, la gravure sur bois, la gravure en métal et fait des illustrations à l’encre. Il a illustré plusieurs livres, comme Les Frères Karamazov, Dostoïevski, de l’éditeur de livres 34, entre autres. Membre de l’Atelier Piratininga depuis 2010 où il enseigne le dessin et la gravure. En 2007, il expose à New York à la galerie Gravura Brasileira. En 2012, il a reçu le prix de résidence à la 15e. Biennale Internationale de la Gravure à Sarcelles, et a participé à un programme de master en arts visuels de l’ECA / USP, à São Paulo, et participe à l’exposition 4 Ensaios Gráficos dans l’Estação Pinacoteca en 2012 et 2013. Il a produit une œuvre pour le Club de Collecteur du Musée d’Art Moderne de São Paulo. Au premier semestre 2015, il fait une résidence à la Cité Internationale des Arts à Paris, France.

ulysses-bosco

 

bf
Beatriz Forti est une architecte brésilienne et jeune commissaire d’exposition qui a la volonté de découvrir et de promouvoir des artistes qui ont aussi dépassé leurs frontières d’origine. Dans ce projet, elle vise à explorer l’influence de l’autre culture à travers la production des artistes. Son bagage d’architecte et d’étrangère se reflète en invitant des artistes qui créent à l’étranger, et qui sont particulièrement attentifs au contexte urbain.

La galerie UMCEBO a ouvert ses portes au printemps 2016, sous l’impulsion de Safy et Cyrille Varet. Engagés depuis près de 15 ans dans l’humanitaire sur le continent africain, Safy et Cyrille ont réuni autour de leur association Dessine l’Espoir, des artistes et créateurs sensibles à leur démarche. Dans ce petit espace dédié principalement à la photographie les expositions autour de thématiques liées à leur engagement personnel (problématiques sociales ou environnementales, rapprochement des cultures…) succèdent à des collaborations originales avec des artistes de tous horizons.